BERKABUT ?


Je vous en dis un peu plus sur mon travail
et mes engagements

Mon éthique.

J'aime cette planète, et toutes les beautés insolites qu'elle nous offre. J'aime mettre en avant la beauté des pierres, le panel de couleurs que nous pouvons percevoir et jouer avec les reflets. Mais je n'aime pas mettre en danger mon environnement. C'est pourquoi je travaille avec des entreprises françaises, soumises aux normes de pollution et au code du travail. Je privilégie les matériaux naturels, en utilisant uniquement du cuir issu de l'industrie alimentaire (hors de question de tuer un animal pour sa peau, je pense que tant que nous consommerons de la viande, nous aurons un cuir de qualité en abondance et le jour où le monde sera végétarien, j'aurai à ma disposition de nouvelles matières à explorer ! ). J'utilise principalement du cuir tanné végétal, qui est moins polluant et plus respectueux de votre peau.

Fait en France.

Je travaille depuis toujours en France. J'aime cette nature préservée, ce mode de vie simple et cette ambiance de gros village qui règne dans les environs de Cahors, où je compte bien prendre racine. Je pars du principe que c'est en aidant son prochain que l'on crée un monde meilleur, je pense que c'est vrai aussi pour le commerce. Je ne travaille plus qu'avec des fournisseurs français, pour toutes les parties que je ne peux pas créer moi-même (pierres semi-précieuses, chaînes, apprêts...). Je fais en sorte que la majorité de ce que j'achète soit fabriqué en France ou en Espagne et lorsque ce n'est pas le cas, comme pour mes perles en laiton fabriquées au Ghana, j'achète mes produits à des associations qui participent au développement local et au commerce équitable. Le reste de ma production est fabriqué par mes soins dans mon atelier lotois.

Mon travail.

Après deux formations, dont une chez un maroquinier de luxe très célèbre, j'ai acquis des techniques de travail du cuir anciennes et précises. Mais au fil du temps, j'ai développé mes propres techniques, mes propres outils et mon côté autodidacte me permet d'aller toujours plus loin pour découvrir d'autres moyens de réaliser mes bijoux. Pour la majorité de mes créations, je pars de la peau brute et je travaille le cuir pour lui donner sa forme, sa texture et sa couleur. C'est un long procédé. Aujourd'hui je commence, après quelques mois d'expérimentation, à proposer des modèles où j'ai façonné les apprêts à l'aide de fil d'argent. Je prends le pari, à terme, de réussir à fabriquer entièrement mes créations dans mon atelier, un peu comme si un charpentier se mettait à fabriquer ses clous!

>>> Les étapes de fabrication d'un bijou Berkabut

>>>La dernière étape que personne ne soupçonne...

Et pour finir...

Ma création est prête, je suis fière de moi. Et maintenant? C'est la dernière étape et non des moindres. Faire en sorte qu'elle trouve poignet à sa taille, ou oreilles assorties... Et oui, la vente de mes créations, la mise en valeur de mon travail, le temps passé à chercher un lieu où me montrer, à déballer mon stand sur un marché, à attendre dans le froid que l'orage passe... Le temps passé à rencontrer de superbes personnes, à recevoir des compliments, à faire mes comptes et à prévoir mon année... C'est une autre partie de mon travail plus méconnue mais tout aussi importante, car c'est elle qui permet à toute ma marque d'exister et de concrétiser tout ce travail de création en amont !